Une journée à Venise

Nous sommes venus rendre visite à Jean-Luc, notre ami et collègue, qui profite d'un congés sabbatique en Italie, dans le Trentino. A moins de 2 heures de là, Venise est à portée de main. Passez une seule journée dans la Sérénissime est un défi mais nous l'avons relevé !

Nous avons de la chance, nous sommes à la Toussaint mais il fait beau et doux: des conditions idéales pour visiter la cité lacustre.

Nous laissons la voiture à Mestre et prenons la liaison ferroviaire qui nous conduit directement à Venise en quelques minutes. C'est la solution la plus pratique et la moins onéreuse. Nous arrivons en gare de Venise-Santa Lucia vers 10h du matin et nous voilà déjà plongés dans l'ambiance. Il y a du monde biensur mais une atmosphère particulière règne ici. L'Église San Simeone Piccolo nous fait face, de l'autre côté du canal.

Nous montons sur le Pont des Déchaussés pour observer le balai des bateaux sur le canal.

Nous continuons de longer le canal jusqu'à l'Eglise San Geremia.

A l'église, nous tournons sur la gauche en direction de la lagune, c'est beaucoup plus calme mais aussi plus pittoresque. C'est très agréable, nous nous arrêtons sur la terrasse d'une trattoria et commandons un plat de pâtes. Il fait 24°, incroyable pour nous qui habitons dans le nord de la France. C'est vraiment "la dolce vita". Nous reprenons la balade et atteignons le bord de la lagune.

Au bout de la promenade se trouve la jetée, ultime rempart avant la lagune qui s'étend à perte de vue. On peut s'assoir et écouter le clapotis de l'eau venant s'échouer sur la pierre.

Nous repartons dans les petites ruelles quasi désertes, loin de la foule des artères principales. On peut y voir la vraie vie des vénitiens, le linge qui pend aux fenêtres... Un peu plus loin nous apercevons l'Église de la Madonna dell'Orto.

De nombreuses églises agrémentent notre parcours, comme l'église Santa Fosca.

Nous faisons un petit détour par le bord du Grand Canal pour admirer l’œuvre de Lorenzo Quinn représentant deux mains qui sortent du canal pour venir soutenir le mur de l'hôtel Ca' Sagredo, installé à l'occasion de la biennale pour sensibiliser au réchauffement climatique et ses conséquences pour la cité.

Nous atteignons la Place Saint-Marc, du nom du saint protecteur de Venise. Les touristes, les pigeons... tout y est. Le campanile se dresse fièrement... La Basilique et le Palais des Doges complètent le superbe tableau.

Au bord de l'eau, au bout du Palais des Doges, les gondoles sont à quai. La vue sur les îles alentours est magnifique, notamment sur l'église San Giorgio Maggiore.

Nous prenons un vaporetto pour voir l'envers du décor et nous retrouvons cette fois face à la Place Saint-Marc, la vue est tout aussi époustouflante.

L'ambiance devient lourde et le ciel s'assombrit, le bateau nous fait passer devant la Basilique Santa Maria della Salute.

Nous nous approchons du Rialto, le plus célèbre pont de la ville.

Le Vaporetto nous emmène au bout du grand canal, c'est là que nous descendons.

La nuit tombe, nous revenons à pied jusqu'au Rialto. Les nombreux bateaux circulent encore sur le canal... Venise, c'est joli aussi la nuit lorsqu'elle se pare de mille lumières.

Nous prenons un dernier verre de vin et nous dirigeons vers la gare pour rejoindre Mestre.

Nous avions des idées pré-conçues sur Venise. Nous la pensions pleine de touristes, surfaite, bling-bling... Oui l'artère commerçante est ainsi mais nous l'avons volontairement écartée de notre promenade préférant ainsi le Venise plus naturel, plus pittoresque, plus authentique, plus populaire aussi.

Contre toute attente, ce fut un beau moment...








21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout