La Hollande entre canaux et moulins...

Dernière mise à jour : 2 août

L'avantage d'habiter le Nord de la France c'est qu'on est a quelques encablures seulement de voisins européens... et notamment de nos amis hollandais. Un peu moins de 3h de voiture plus loin, nous arrivons à la périphérie d'Amsterdam un vendredi soir, en début de soirée.

Vous le savez surement comme moi, les Pays-Bas ne sont pas "voiture-friendly", du moins dans les villes, alors nous optons pour l'option parc relais (P+R), ces énormes parkings situés sur la ceinture de la ville. L'avantage c'est que les parkings sont gardés, desservis par les transports en commun et surtout très peu chers. Avec votre ticket de transport en commun comme justificatif, vous ne paierez qu'1€ pour tout un week-end de stationnement.

Notre voiture sous bonne garde, valise à la main, nous prenons notre abonnement 3j de transports urbains, montons dans un tramway et arrivons à l'hôtel en quelques minutes.

Nous sommes descendus au Hampton by Hilton Amsterdam Centre East, situé dans le quartier de Zeeburg. Comptez moins de 200€ pour une chambre double avec les petit-déjeuners. Une pizza en mode urban, un gros dodo et un bon petit-déjeuner le samedi matin et nous voilà prêts à arpenter la ville!

Nous commençons par le quartier de la gare finalement assez calme à cette heure.

Il y a bien quelques vélos mais plutôt dans les grands dépôts que sur les pistes cyclables. Il faut dire que les noctambules dorment encore, il n'y a que les visiteurs comme nous qui profitent du calme matinal pour apprécier les charmes d'Amsterdam...

Nous avons opté pour un week-end en mode flânerie, en déambulant entre les canaux, véritables symboles hissés au rang de patrimoine mondial...

Et ce ne sont pas les jolies vues qui manquent à Amsterdam... Il faut dire qu'avec plus de 100kms de canaux, il n'y a pas assez d'heures dans une journée pour tous les voir.

Certains ont même trouver un moyen original de naviguer dessus...

Il existe plus de 1500 ponts à Amsterdam dont certains à bascule, permettant de laisser passer les plus hautes embarcations comme ici l'Aluminiumbrug.

Les rues pavées nous offrent aussi quelques vues bien sympathiques sur le patrimoine historique : la tour de la Monnaie, ancienne porte de la ville au XVème siècle, Westerkerk, l'église la plus connue de la ville et la célébre place du Dam où se trouve le musée Tussauds où encore le Palais Royal.

C'est également près de cette église, dans le quartier Centrum, que se trouve la maison d'Anne Frank, cette jeune écrivaine juive qui se cacha là avec sa famille pour fuir la persécution nazie pendant la seconde guerre mondiale. Nous aurions bien aimé visiter cet endroit, aujourd'hui, musée. Mais victime de son succès, il faut réserver longtemps à l'avance pour pouvoir y entrer... dommage!


Pour les amateurs de musées, il y a naturellement de quoi faire à Amsterdam : le musée Van Gogh bien sur mais aussi le Rijksmuseum, le musée national hollandais qui vaut le détour même de l'extérieur grâce à son gigantesque parvis mais aussi ses jardins bucoliques ou l'on peut bouquiner, prendre un verre ou juste fermer les yeux quelques instants.

De nombreux jardinets et parcs jalonnent la visite. Le Vondelpark est le centre névralgique des citadins en quête de grands espaces verts: joggers, promeneurs, flâneurs et siesteurs converge vers ce parc aux différents univers, tantôt urbain, tantôt romantique...

Avant de poursuivre notre visite d'Amsterdam, laissons nous tenter par LA gourmandise phare : les poffertjes ! Ce sont de petits beignets fondants et légers (mais très caloriques!) à déguster nappés de schenkstroop, un sirop de betterave et de canne à sucre typiquement hollandais. Et c'est dans un lieu tout aussi phare que nous nous attablons : le Carousel Pancake House, un bar/restaurant/salon de thé, non loin du musée national. Il a la particularité d'être établi dans et autour d'un vieux manège.

Avant que la soirée ne commence, nous décidons d'embarquer à bord des bateaux de croisière qui sillonnent la ville pour avoir en un point de vue différent. Il y a peu de monde à bord, c'est confortable et la visite est instructive grâce à des audioguides en français... Bon pour être tout à fait honnête, nous n'avons pas entendu grand chose du commentaire car quelques minutes après avoir larguer les amarres, un puissant orage éclate, donnant à la balade un aspect... cataclysmique !

La nuit est tombée sur Amsterdam.

Nous regagnons l'hôtel mais après moult tergiversations, nous décidons de traverser le quartier rouge. Même si ce quartier en est un de ces emblèmes, nous hésitons à légitimer la manière dont la femme y est traitée (comme des bêtes en cage!). Il y a quelque chose de malaisant à voir ces jeunes femmes, bien peu naturelles, dans l'attitude comme dans la plastique, se mettre en scène derrière des vitres teintées dont les rideaux se ferment frénétiquement quand les hommes, un peu trop voyeurs, dégainent leur téléphone portable ! Nous quittons rapidement les lieux pour rejoindre notre hôtel. Demain est un autre jour...






2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout